Patrick Vo Vang Phuc
Parcours, concerts et actualité...!
Ma conception musicale
Vign_08
Pendant mes études au conservatoire un compositeur dont nous analysions les œuvres nous a déclaré : « Je ne savais pas qu’il y avait tout cela dans ma musique. Quand je compose c’est un élan du cœur »

Je souscris entièrement à cette citation. Jouer une œuvre doit rester quelque chose de spontané. L’intellect nous aide juste à construire notre interprétation. Grâce à la pratique régulière de l’improvisation je trouve cette spontanéité que j’essaie de mettre au profit de l’exécution des autres compositeurs. Le plus difficile étant de trouver un juste équilibre entre liberté, spontanéité et respect de la pensée de l’auteur.
J’affectionne beaucoup le répertoire contemporain car il se rapproche de l’improvisation. La « nouveauté » de œuvres permet de sentir plus libre.

En ce qui concerne mon répertoire "solo", je n'ai pas de compositeur « fétiche » mais des moments où je me sens plus « romantique », « baroqueux »….
J'ai des affinités particulières pour Brahms. J’aime son côté profond et la sensibilité très fine qui se dégage de sa musique.
Dans la musique baroque j’apprécie beaucoup les sonates de Scarlatti. C’est une musique très virtuose, pleine de soleil et de joie de vivre. Si je devais qualifier cette musique en un mot je dirais « énergie ».
Les compositions de Mozart et Schubert m’attirent beaucoup en raison de leur délicatesse, leur charme et leur élégance.

Un répertoire que j’affectionne particulièrement: la musique française. Si je devais faire une comparaison je dirais que la musique française c’est comme le parfum. Pour l’utiliser avec élégance il faut beaucoup de sensibilité. La musique française pour bien la jouer, nécessite en effet de la finesse et surtout de l’élégance.

Je joue beaucoup de musique contemporaine car j’aime la liberté que cela me procure. J’accompagne toujours mes prestations d’une mini conférence pour donner aux auditeurs des clefs d’écoute et leur expliquer quelles sont les caractéristiques du langage musical actuel. Ainsi les spectateurs sont beaucoup plus réceptifs et j’ai remarqué que, présenté de cette manière, les œuvres contemporaines sont très bien acceptées.

La méthode Martenot
Vign_dsc03076
Pourquoi me suis-je intéressé à la méthode Martenot ?

Il y a quelques années en arrière, j’ai acheté par hasard les livres de pédagogie du piano de Ginette Martenot. Lors de la lecture j’ai découvert des écrits datant de 1928 mais d’une modernité incroyable. Il y est question d’anatomie, de relaxation. Mais surtout l’approche de l’étude du piano se fait par l’improvisation. La méthode Martenot est avant tout basée sur la créativité et l’utilisation naturelle du corps, le tout au service de la musique.
Lors de ma formation j’ai rencontré des professeurs très respectueux de l’élève qu’ils font travailler. Aucun esprit de compétition, mais l’envie d’aider l’élève à donner le meilleur de lui-même.
En juin 2011 j’ai obtenu mon diplôme de pédagogie du piano «Martenot » et à partir d’octobre 2011 je serai en charge des cours de formation professionnelle 1ere année au Centre Martenot Kléber à Paris.
Programme solo
Vign_dsc00134

Exemple de programme solo proposé


1ere partie :
Mozart variations sur « ah, vous dirais-je maman »
Schubert sonate en la M op.120 D664
2 impromptus (n°2&4) op. 90



2e partie :

Musique contemporaine avec mini conférence pour donner des clefs d’écoute

Caussanel images sonores pour piano et piano jouet

Koval sonate

Debussy pour le piano
2 arabesques
© 2011
Créer un site avec WebSelf